Bienvenue dans le monde de Pandora Hearts.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kilari Sutoko

Aller en bas 
AuteurMessage
Kilari Sutoko
✿ Non Validé
avatar

Humeur : ...Timide >w<
Localisation : han....je sais pas
Emploi/loisirs : euh...

Pandora's Card
Associé: Ryo
Pouvoir/Côté: /
En couple avec :: Han...top secret >w

MessageSujet: Kilari Sutoko    Dim 6 Mar - 20:53

    DESCRIPTION DU PERSONNAGE !

    Nom : S…Sutoko…enfin à vrai dire je ne me souviens pas très bien de ma famille alors je me suis inventé un nom.
    Prénom : j…je m’appelle K…Kilari
    Date de naissance : je ne m’en rappelle plus…
    Sexe : je…je suis une fille O////O
    Orientation sexuel : Han…Hé…hétéro
    Rang social/métier : je…je suis un contractant illégal je sais rien de plus >w<
    Spécialité au combat : Je…je n’en ai pas…je me cache souvent derrière Ryo.
    Phobie : ne plus voir Kinaï >w<
    Quel groupe souhaitez-vous rejoindre ? : Contractant illégal.

    Histoire:
    Mon histoire? Pourquoi vous dire mon histoire elle n'est pas si importante et pas du tout intéressante ...>////< Bon.. Puisqu’il faut que je raconte mon histoire très bien je vais tout vous dire...enfin du peu que je me souviens car voyer vous je ne me souviens pas de mon enfance ni même de mes propre parents mais bon commençons par le commencement.

    Prologue:

    Je ne sais plus quand je suis née, ni même ou. Je suis née dans une grande famille ? Je ne sais pas non plus et à vrai dire je m'en moque complètement d'être née dans une famille riche car je n'ai pas besoin d'être riche pour être heureuse et comme on dit la richesse n'apporte pas le bonheur. Bref, mes parents étaient tendre et doux avec moi ils me dorlotaient, me pouponné comme il se doit, ils m'adoré moi leur seul enfant. J'avais une chambre pour moi toute seule et j'avais plein de jouets, tout ces jouets rien que pour moi! J'avais même une peluche, un petit lapin blanc du nom de Dolie...Pourquoi Dolie ? Je ne sais pas mais je sais que je pouvais pas m'en séparer et celui qui me la prenais entendais automatiquement mes pleures. Cette chambre au teinte violet s'accordant avec mes petit yeux, une grande chambre ou seule moi pourrais m'y réfugier quand je serais triste et quand mes parents se disputerons car il faut l'avouer les parents ne sont pas tous parfait ils se querellent de temps en temps.

    Ma mère, je vois encore son sourire doux, ses yeux et ses cheveux que j'ai hérité d'elle, même si nous n’étions pas très riche elle porte toujours de magnifique robe en dentelle. Ses cheveux roux bouclée, toujours bien coiffé et attaché, ne portant qu'un collier ma mère aime rester naturel, elle n'a pas besoin de tout se maquillage et ses bijoux superficiel qui pourrais nuire à sa beauté. Je me souviens encore de cette berceuse qu'elle avait l'habitude de me chanter, cet air doux et paisible qui m'aidé à m’endormir le soir en serrant Dolie mon petit lapin blanc. Mon père, sa moustache lui donnant l'air d'un grand Duc, gentil et attentionné à mon égare, il était grand et beau. Souvent avec son chapeau haute forme, et son beau costume même si il n'avait pas coûté cher il se trouver digne d'un Duc. A mon égare, il adoré me faire sourire et me prendre dans ses bras, j'étais ça petite fille et personne, je dis bien personne ne fera du mal à sa petit fille. Il m’appelait souvent son ange et il n'hésité pas à me donner une bonne éducation pour que je devienne une bonne fille qui plus tard qui sait se mariera avec un grand Duc...

    Enfin...voici les souvenirs que je me suis inventé car tout ça n'a jamais était réel, je n'ai jamais eu de peluche qui s’appelle Dolie ni de chambre avec plein de jouets ni même de parents qui m'aiment...je n'ai pas de parents et ma vie à toujours était une épreuve pour survivre dans ce monde si cruel. Ne vous inquiéter pas j'avais des parents et un petit frère...enfin ce n'était pas vraiment mes vrai parents et mon petit frère non plus mais je les considéré comme t'elle car ils m'avaient accueillie, élevé et aimer comme leur propre enfant. et Dieu sait que je ne les remercierais jamais assez pour m'avoir donné une chance de vivre dans ce monde. Mais je vais plutôt vous raconté comment je les ai rencontré et comment il on fait de moi la jeune femme qui je suis maintenant.

    Chapitre 1: Enfin un peu d'amour.

    Je me répète un peu mais c'est important, je ne sais qu'elle jour que je suis née, ni même qui sont mes parents. D'après ma mère...et oui je la considère comme ma mère, ils m'avaient trouvé tout bébé dans une rue sombre de Leveru, j'étais là entrain de pleurer car j'avais faim et personne n'étais à mes coter pour me nourrir. Maman ma toujours dit qu’ils avaient hésité longtemps avant de me prendre avec eux mais malgré tout elle ne regretta pas son geste car à l'époque papa et elle n'arriver pas à avoir d'enfant et donc l’occasion était présenté sur un plateau d'argent donc ils mon emporté avec eux. D'après papa, quand j'ai enfin arrêté de pleuré et que je les ai regardé de mes beaux yeux violet je leur avais adressé un doux sourire comme si je voyer mes propre parents. Ils s'occupé de moi avec tendresse, ils me nourrissaient, ils m'aimé bien entendu ils étaient pauvres et des que j'avais l'âge pour, je les aider à ramené de l'argent bien qu'ils étaient contre cette idée et qu'ils préféré que je travail mon éducation car ils espéré que leur fille devienne une belle jeune fille bien éduquer.

    Je me souviens du jour ou ils m’annoncèrent la nouvelle, j'avais quatre ans il me semble...je n'avais jamais vu papa aussi heureux et maman avait pris un peu de ventre mais bon je ne m'inquiété pas pour autant et puis à quatre ans on est encore insouciant n'est ce pas ? Donc on était là, à table entrain de manger une soupe au choux avec du pain, quand ils décident enfin à m'annoncer la nouvelle, ce fut papa qui m’annonça cela avec un grand sourire.

    -Ma chéri nous avons quelque chose à te dire, vois tu bientôt quelque chose d'important va se passé.
    -On va gagner plus d'argent ?

    Que voulez vous, j’étais encore jeune et pour moi l'important c'était de gagné plus pour mieux vivre. Papa et maman se mirent à rire, Qu'est ce que j'avais dis de drôle ? Papa repris la parole.

    -Non, non ce n'est pas ça mais bientôt tu va être grande soeur.

    Sur le coup, j'avais du mal à imaginé, moi grande sœur! Bien que je savais depuis peu que je n'étais pas leur vrai enfant mais qu'ils me considéré comme tel et moi de même j'étais ravis et je me levai pour câliné doucement maman. J'avais promis que quoi qu'il arrive j'aller protéger mon petit frère ou ma petite sœur, il sera sous ma protection même si pour le moment je n'avais que quatre ans et que j’étais incapable de faire quoi que ce sois mais si c'était pour mon frère ou ma sœur alors je ferais de mon mieux car je suis la grande sœur...pas biologique mais je le suis quand même. C'est à se moment là que je me suis mise à faire la mendiante, je devais ramener de l'argent coûte que coûte il est vrai que du haut de mes quatre ans je ne pouvais pas travailler mais prendre une mine triste c'était dans mes corde alors j'allais dans les rue, m'ébouriffa mes beau cheveux roux et avec un peu de boue sur le visage c'était parfait. Je pris la mine la plus triste que je pouvais avoir, les passant passé devant moi sans faire attention à moi...décidément je n'avais pas l'air si triste que ça, je devais pleuré c'était ça la solution mais comment pleuré? Moi qui avais toujours un sourire aux lèvres comment faire pour pleuré? Je sais! je devais repenser à se petit chat qui c'était fait écraser, c'était si triste maman n'avait pas voulu que je l'emporte à la maison pour le soigner, il est mort certainement dans d'atroce souffrance...peut être que si je l'avais soigner il serait encore vivant et peut être qu'il serait devenu mon ami...c'est bon mes larmes coule, je dois m'accrocher à se souvenir ne pas le perdre.

    Les passant avaient enfin donné un peu d'argent, par pitié bien sur mais peu importe moi tout ce que je voulais c'était de ramené de l'argent pour maman, papa et mon future frère ou sœur. J'étais pas très fière de ce que je fessais mais c'était pour le bien de ma famille, en y repensant que serais t'il passé si je ne l'avais pas fait ? Si ça se trouve on ne s’en saurais pas sorti. Je fis mes démarche plusieurs jours fessant croire à ma mère et à mon père que je les avais trouvé par terre, ils m'avaient crus pourquoi ne pas me croire après tout ? Et puis c'était bien pratique pour payer les impôts. Un jour lorsque je fessais la mendiante, un homme s'arrêta et se mis à mon niveau, il était blond à lunette, je n'ai pas la moindre idée de qui il était et pourtant il me souriait d'un doux sourire rassurant. Il devait faire parti de ses gens aisé vu ses habits, il me tendit quelque pièce toujours avec le sourire.

    -Tiens voilà pour toi prends les, ça ne dois pas être toujours drôle de mendier tous les jours.
    -M...Merci monsieur.

    Il posa sa main sur ma tête et il sourit de plus belle, ce sourire il était beau et sincère je ne pouvais que lui répondre avec un sourire car après tout il avait était gentil de me donner autant de pièce. Il me regarda encore un moment, je souriais toujours autant, peut être qu'il trouver ça mignon de voir une si petite personne fragile sourire sincèrement enfin je ne savais pas je n'étais pas dans la tête de cet inconnue. Il reprit enfin la parole toujours en m'adressant un sourire.

    -Tu as là un bien joli sourire, j'aimerais que tu le garde toujours sur ton visage car te voir triste me fait mal au cœur.
    -O...oui monsieur.

    Il partit me laissant souriante, il avait raison je devais garder mon sourire quoi qu'il arrive, il me la demander et je le ferais et puis je n'aime pas trop faire semblant ou même être triste...je ne connais pas cet homme et pourtant il resta dans mon cœur. Quelque mois avais passé, j'avais arrêté de faire la mendiante depuis un moment et puis ce n'était pas plus mal papa avait trouvé un autre travail qui gagné plus d'argent bon OK on manger toujours de la soupe au choux avec du pain mais le dimanche on avait le droit à un peu de viande. Ce jours là maman avait des...comment il disait déjà papa? Des confasion ? Non contraction! Le bébé aller arriver, j'aller enfin avoir mon petit frère ou ma petite sœur. J'avais étais emmené chez ma grand-mère une vielle dame respectueuse qui ne supporté pas les mauvaises manières, je suis rester trois jours chez elle, trois jours à se tenir droite, porter des robe de riche bien qu'elle ne l'était pas, trois jours à essayer de comprendre les différent couver...qu'elle est l'imbécile qui à inventé autant de fourchette et de couteaux? Je cite, fourchette à olive, fourchette à escargot, Fourchette à huîtres, à poisson, à gâteau, couteau à viande, à poisson, à gâteau et plein d'autre encore que j'ai oublié tellement qu'il y en avait.

    Au fond même si grand-mère était stricte elle m'aimé bien et chaque soir elle venait me raconté une histoire. Quand je rentré enfin à la maison je me dirigeai vers la chambre prévus pour le bébé. Maman était là berçant le petit doucement quand elle me vit elle me fait signe d'approcher pour regarde ce magnifique bébé.

    -Regarde Kilari, c'est Kinaï ton petit frère.

    Chapitre 2: Une vie bien remplis.

    Les années avais passé, Kinaï et moi étions inséparable, on jouer ensemble, on manger ensemble on dormait même ensemble. J’avais dix ans et lui six, on avait l'âge pour travailler un peu et on avait trouvé tout les deux un travaille dans un restaurant piteux. Le rôle de Kinaï était de ramener la vaisselle sale et mon rôle à moi de les lavé. De temps en temps Kinaï renverser les assiettes à cause de sa maladresse mais comme le patron était sévère c'est moi qui me dénoncer et me fessais battre à sa place. Un soir je m’étais tellement fait battre que Kinaï m'avait aidé à nettoyer toute mes blessures.

    -Tu n'es pas obliger de te dénoncer à ma place
    - Idiot, je ne veux pas qu'il te fasse du mal et puis je suis ta grande sœur c'est mon rôle de te protéger.

    J'avais toujours mon éternel sourire aux lèvres, Kinaï baissa les yeux se sentant coupable de ce que je supporter par sa faute, je le pris dans mes bras et le rassura, je serais toujours là pour l'aidé et rien ne m'empêchera de le protéger. Des moments de tendresse il y en avait beaucoup entre nous, jamais aucun câlin n'avait était refuser entre l'un et l'autre, nous étions trop proche pour refuser l'affection de l'autre. Kinaï...si il savait à quel point je l'aime, ce n'était pas mon vrai frère et pourtant je le considéré comme tel. On vivait ainsi, de travail et d’amusement, nos parents était fière de nous voir aussi épanouis bien que des fois ils aimeraient qu'ont sois un peu discipliné lorsque l'ont apprend nos leçons car même pendant les leçons on trouver un moyen pour rire ou s'échapper pour aller s’amuser dehors.

    Les années passé tranquillement, grandir c'était beau surtout quand on fait les quatre cent coups avec quelqu'un, j'avais quinze ans maintenant. Je me souviens qu'une fois on avis fait tourné grand-mère en bourrique...c'était très amusant de la voir nous chercher dans toute la maison alors que nous étions cacher dans le jardin sur un arbre. Elle à mis plus d'une heure à nous trouver...j’avoue qu'après on c'est fait sermonner sérieusement mais bon ça nous à bien fait rire.

    -Vous n'avez pas honte tout les deux de me faire tourné en bourrique? Regarder vous! Vous êtes tout sale! Kilaria va prendre un bain tout de suite, je viendrais te frotter le dos, quand à toi Kinaï Baluze allé dans votre chambre attendre votre tour!

    Kilaria...et oui grand-mère m'avait renommé Kilaria rajoutant se "a" à la fin de Kilari, elle trouver que ça fessais riche...m'enfin moi j'aime bien juste Kilari...Baluze? Aurais-je oublié de vous mentionné le véritable nom de famille de mes parents ? Eh bien maintenant vous le savez, Baluze est le nom de famille de mon frère et de mes parents et moi comme je ne fais pas vraiment parti de cette famille je me suis inventé un nom de famille qui est Sutoko. J'aller dans la salle de bain et grand-mère me lava le dos c'est à ce moment là que j'eue une grande discutions avec elle avec le sourire bien sur.

    -Dis grand-mère, Baluze ce n'est pas un nom commun pour les pauvre n'est ce pas ?
    -Oui mon enfant, vois-tu Notre famille il y a bien des décennies était une très grande famille, riche et puissante mais au file des années elle perdit toute ces richesse et sa royauté.
    -Je vois...j'aimerais savoir si moi aussi j'ai une famille aisé, j'aimerais savoir qui son mes parents...
    -écoute Kilaria, peu importe que tu viens d'une autre famille aisé ou non l'importance n'est pas là, tu dois penser que quoi qu'il arrive et peu importe la raison qui à poussé tes vrai parents à t'abandonner, tu es et tu le resteras toujours la bienvenue dans la famille, depuis un bon bout de temps tu fais parti de la famille Baluze.

    Parti de la famille Baluze...les parole sage de ma grand-mère me fit chaud au cœur et je souris de toute mes dents, depuis le temps que j'attendais qu'on me le dise j'étais heureuse. Je sorti du bain et grand-mère appela Kinaï mais personne n'arriva, j'avais enfilé l’éternel robe rose que grand-mère avait acheté puis je me dirigeai dans les chambre de Kinaï

    -Aller Kinaï au....

    Vide! La chambre était vide...il n'y avait personne le lit était fait et la chambre bien ranger seul la fenêtre était ouverte, j'accouru vers cette fenêtre et quand je regardai à l'extérieur personne. J’étais inquiète et donc je suis directement aller prévenir grand-mère...Ou pouvais t'il bien être ? S'il vous plait seigneur aidé moi à le trouver...

    Chapitre 3: Rencontre avec le diable.

    Cela fait des mois que je cherche Kinaï, depuis ce jour je n'avais pas abandonné les recherches, mes parents c'était fait à l'idée qu'il était mort et quand ils m'avaient dit ça j'ai explosé. C'était peut être une des seule fois ou j’étais en colère contre eux mais je pouvais bien comprendre ils étaient triste.

    -écoute Kilari, il faut ce faire à l'idée qu'il est mort, il ne reviendra plus...c'est fini
    -Non! Comment pouvez-vous baisser aussi vite les bras!? je refuse de croire que Kinaï est mort! Je suis sur qu'il est encore en vie c'est juste qu'ont à pas assez chercher!

    Maman parti en larme, papa me reprocha que c'était ma faute, que si on n’avait pas fait tourner en bourrique grand-mère Kinaï serait encore là. Ma faute? J’eue un pincement au coeur, tout était de ma faute...papa n'avait pas tord si je n’avais pas eu cette idée rien de tout ça se serais passé...je m’approchai de maman et m'accroupie pour regarder son visage plein de larme et avec un sourire je lui dis enfin.

    -T'inquiète pas maman, Kinaï est vivant je le sais et je te promets de le ramener à la maison, je ne m'arrêterais pas de chercher tant que j'ai encore la force, je le ramènerais quoi qu'il arrive je te le promets.

    Sur ces mot j'avais pris la décision de partir et de ne pas rentré sans Kinaï, je savais bien qu'il pourrait passer beaucoup de temps mais j'étais déterminé à retrouver mon petit frère, c'était mon rôle de grande sœur et je n'ai pas le droit de l'abandonné! Je parti donc à sa recherche, sans rien emporté avec moi je traverser les villes, travaillé un peu pour me nourrir mais j'emporté jamais rien avec moi.

    Un jour, par la fatigue et par la faim je m’écroulai par terre...je n'avais toujours pas trouvé Kinaï et pourtant je savais qu'il était vivant parce que mon cœur le sentait. J'était là allonger par terre dans la forêt, sans rien à manger ni même un endroit pour me reposer...je ferma les yeux, je pensé que ma fin était proche...maman...papa...grand-mère...pardon....pardon je n'ai pas retrouver Kinaï...pardonner moi mais je crois que c'est la fin...papa tu avais raison c'était idiot de partir à la recherche de Kinaï alors qu'il est surement mort maintenant...Les larmes coula sur ma joue, je pouvais pas m'empêcher de pleuré. Dans mon esprit je vis Kinaï rire au chandelle dans un champ de fleur...je tendis la main mais je pouvais pas le touché il était inaccessible...

    -Tututututu voyer vous ça! Une pauvre fille pleurant sur le sol...

    J'ouvris mes yeux et je me relevai avec difficulté, personne n'était là et pourtant j'ai bien entendu une voix...

    -Dis tu compte rester là longtemps à pleuré ou tu vas te levé et te battre?
    -Qu...qui...qui est là ?
    -Qui est là? Eh bien laisse moi me présenté, je m'appelle Ryo et j'ai entendu ta détresse.
    -M...Ma détresse ?
    -Tssss tu es timide en plus....Rah ça fera l'affaire...dis moi ton nom
    -Ki...Kilari...
    -Eh bien Ki-la-ri...

    Cette personne que je ne pouvais pas voir apparu comme par enchantement derrière moi, et glissa ses main sur ma poitrine, je virai au rouge cramoisie, gêné par cette situation embarrassante je ne dis plus rien et j’écoutai attentivement ce que ce Ryo avait à me dire.

    -Tu vois je suis un chain, je viens de l'abyss et crois moi tu n'aimerais pas vivre là bas mais...si tu m'aide à retrouver quelqu'un je t'aiderais pour ton problème quel qui sois, je me suis bien fait comprendre?

    Je hochai la tête toujours aussi gêné pas les mains baladeuse de se Ryo...je me demander bien ce que c'était un chain...et l'abyss...j'avais vite fait entendu parler de ce lieux ou les méchante personne y serais envoyer mais j'ignoré qu'un telle endroit existe vraiment.

    -Bon tout ce que tu as à faire c'est de passé un contrat avec moi...
    -U...un contrat?
    -Oui car vois tu...je ne peux pas rester dans se monde longtemps et si tu veux que je t'aide il va falloir passer un contrat avec moi et donc tout ce que tu as à faire c'est de dire "Ryo j'accepte de passé un contrat avec toi"

    C'était aussi simple que ça ? Pourquoi pas après tout qu'est ce que j'avais à perdre si il pouvait m'aider à trouver Kinaï pourquoi refusé ? Ryo apparu enfin devant moi, ces cheveux bleu/noir et ses yeux noir et rouge envoûtant...je pris sa main...je contrôler plus mon corps mon désir de retrouver Kinaï était trop grand et j’étais incapable de résisté.

    -Ryo...j'accepte de passé un contrat avec toi...

    Puis après plus rien...le noir total, je ne sais pas ce qu'il c'est passé après je me suis réveillé qu'un bon matin et Ryo était là regardant par la fenêtre...j’étais incapable de savoir ou j’étais n'y même de savoir ce qu'il c'était passé pendant mon absence et quand j'avais demandé des explications à Ryo il ne me répondait pas. Depuis se fameux jour un an passa j'avais seize ans maintenant et ont cherche ensemble mon frère et cette Alice...il disait qu'il avait des compte à réglé avec elle mais bon moi tout ce qui m'importé c'était Kinaï.


    Physique:

    Qu...Quoi ? Mon physique ? O////O mais ce n’était pas compris dans le contrat ça O/////O *part en courrant comme une folle*

    ...OK...qu'est ce qui ne faut pas faire pour rattraper le coup, je vous jure c'est une fille irrécupérable ...Bon comme vous le savais Kilari est une contractant illégal et pourtant elle en à pas l'air n'est ce pas ? C'est vrai que personne en à l'air mais bon. Pour commencer Kilari est une jeune adolescente âgée de seize ans qui ne mesure de un mètre cinquante cinq pour quarante six kilos...et ou c'est petit mais bon on ne dit pas souvent que tout ce qui est petit est mignon? (et tout ce qui est grand est con ? *crève*) et puis un mètre cinquante cinq ce n'est pas si petit...si ? Non pas du tout c'est une bonne taille même si la taille parfaite pour une femme est de un mètre soixante cinq. Du haut de ses un mètre cinquante cinq, la jeune fille ne se laisse pas faire après tout être petit présente quelque avantage comme passé dans des endroit inaccessible tandis que les grand poireau reste là comme des con (*sort très loin*) mais il est vrai que Kilari rêve atteindre les un mètre soixante cinq bien qu'il n'est pratiquement impossible qu'elle grandisse autant en si peu de temps mais qui sait peut être qu'elle pendra quelque centimètre. Enfin bref je suppose que de parler de sa taille ne suffit pas en description bien que je pourrais vous sortir un roman sur la taille idéal pour une femme mais bon vous voulez en savoir un peu plus sur cette chère Kilari comme savoir ce qu'elle porte, comment est t'elle physiquement et tout le reste...et bien mes petit coco vous aller adoré la suite...ou pas...qui sait ?Bon je m'égare un peu revenons à nos mouton.

    Parlons un peu du visage de cette jeune fille, je tiens à vous dire qu'il est dangereux de se fier à l’apparence car même sous ce sourire constant sur son visage il peut cacher bien plus que ce que l'ont pourrais croire mais bon cette partie là sera dite en temps voulu ne soyer pas trop pressé mes petit choux. Je disais donc?...Ah! Oui son visage! Un visage doux, fin, tendre, mignon...tout ce qui pourrais faire craquer les garçons et rendre jaloux les filles mais bon Kilari n'à pas vraiment de mérite la dessus disons juste qu'elle à eu de la chance de naître comme ça c'est tout. Bien que son visage inspire de la confiance et une innocence telle une gamine il ne faut pas si fier car rappelons le l'habit ne fait pas le moine. Sur ce visage bien que doux et tendre deux yeux, deux grand yeux qui inspire de l’innocence, de la gentillesse, de la sincérité...; deux yeux d'une belle couleur violet/rose. Couleur de yeux super original me dirais vous pourtant même si Kilari n'est pas ici (C'est qu'une grosse timide <.<) elle dirais que c'est la seule chose qu'elle aime chez elle. Après ses yeux, passons à sa douce bouche, une bouche...que dire de plus sur une bouche ? C'est qu'une bouche après tout ou est l'important de décrire une bouche appart dire que cette bouche dessine toujours un doux sourire qui en ferais craquer plus d'un si on est sensible au charme d'un doux sourire sincère bien sur.

    Tombant sur son visage quelques mèches de cheveux...tiens parlons de ses cheveux justement, d'une belle couleur flamboyante ou plutôt oserai-je dire roux? Sa chevelure s'accorde parfaitement à la couleur des ses yeux et faut bien l'avouer le roux et le violet s'accorde bien. Toujours bien coiffé comme il se doit et oui c'est important de garder une belle chevelure (l'oréal parce ce que je le veux bien *crève*), ses cheveux lui arrive vers le bas du dos, ils sont long logique. Deux petit couettes se dresse sur la tête de la jeune fille, il est vrai que ça lui donne un coter gamine mais avec le temps Kilari a pris l'habitude de se coiffé comme ça. Les couettes, sont souvent attaché par des rubans blanc mais il lui arrive parfois de changer pour des rubans noir ou de gros chouchou ou encore des chouchous à fleurs mais tout pour ne pas cassé l'harmonie entre ses yeux, ses cheveux et son visage.

    Bien après cette description vous en avez assez ? Non? Tant mieux car c'est loin d'être fini et j’espère que la suite vous plaira car nous allons à la parti inférieure de sa Tête. Bon parlons vite fait de ses formes, les garçons je vous pris de ne pas vous excité par cette partie je ferais vite promis. Je disais donc que nous allons parler de ses formes, elles ne sont ni trop présente, ni trop absente...elle est dans le juste milieu que rajouter de plus ? Personnellement il n'y à rien à rajouter. En vêtement...et oui Kilari n'est pas nudiste non loin de là! La jeune fille porte tout simplement un uniforme...rien de plus simple, une chemise blanche bien boutonné, il serait regrettable qu'un bouton ne sois pas à sa place n'est ce pas? Comme on dit chaque chose à sa place, il ne faut pas mélanger les serviettes et les torchons. Une cravate, rein de plus banale...rouge à rayure noir ou alors noir à rayure rouge ? Qui sait? Un jupe de la même couleur que la cravate assez courte...que voulez-vous? C’est un uniforme. De grande chaussette noir, c'est quoi l’intérêt de décrire des chaussettes? Et pour finir de petite chaussure marron, une parfaite petite écolière à en croire ses aire angélique et mignon mais comme on dit toute rose à des piquant.

    Caractère:

    Bon Kilari n'à pas l'aire de revenir...je vais finir le sale boulot je crois. La jeune fille à un caractère bien à elle, elle est toujours souriante et ne montre jamais ses faiblesses bien qu'elle en a. C'est aussi une grande timide mais ça vous avez du le remarquer. Cette jeune fille à une très grande détermination, en effet elle est prête à tout pour retrouver son petit frère qu'elle aime beaucoup et aussi à trouver ses origine car rappelons le elle ne sait pas qui son ses parents. Malgré sous ses sourire angélique, elle cache son coter sensible, elle est très sensible et si quelqu'un lui dit une chose qui ne lui plait pas elle va prendre sur elle et ne montrera pas que ça la touché. Une chose qu'elle cache aussi c'est que la jeune fille est une sentimental et donc elle attends le prince charmant sur son cheval blanc.


    DESCRIPTION DU CHAIN !

    Physique:

    Ryo à des yeux envoûtant bicolore (vairon) un œil noir et un rouge, ses cheveux son noir au reflet bleu, il son assez court et bien coiffé. En habit Ryo porte généralement une veste noir, un pantalon de même couleur et un chemise blanche un peu ouvert mais il lui arrive parfois de porter un simple maillot noir, avec une veste blanche et une cravate de même couleur. En chaussure, le jeune homme porte simplement des chaussures d'écolier rien de plus compliqué. La vraie apparence de Ryo est un grand loup capable de se mettre sur ses deux pattes arrière.

    Caractère:

    Ryo est quelqu'un d’impulsif, à très fort caractère. Il ne se laisse pas faire, c'est lui qui commande et personne d'autre. Si quelqu'un le contre dit, il est capable de sortir les armes et s'il il trouve quelqu'un de plus fort que lui il va automatiquement le défier. Il faut avouer que quand Ryo est en compagnie de sa contractante il à parfois les mains baladeuses, il considère Kilari comme son jouet.

    A t'il jouer un rôle dans le passé de son contractant ?: Pas vraiment.



TEST RPG

Spoiler:
 


Dernière édition par Kilari Sutoko le Mer 9 Mar - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilari Sutoko
✿ Non Validé
avatar

Humeur : ...Timide >w<
Localisation : han....je sais pas
Emploi/loisirs : euh...

Pandora's Card
Associé: Ryo
Pouvoir/Côté: /
En couple avec :: Han...top secret >w

MessageSujet: Re: Kilari Sutoko    Mar 8 Mar - 17:27

Je Up le sujet pour dire que c'est enfin fini =3

J'ai vraiment fait tout ce que je pouvais pour les fautes d'orthographe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice B-Rabbit
★ Chain
avatar

Humeur : Solitude et... affamée.
Localisation : Abyss ou avez Oz *
Emploi/loisirs : Chains

Pandora's Card
Associé: Oz Bezarius
Pouvoir/Côté: Chain - B-Rabbit
En couple avec :: Mon rôti

MessageSujet: Re: Kilari Sutoko    Jeu 10 Mar - 8:38

Pour ma part je trouve que tout est bien, je suis pour te valier !
J'attends l'avis du reste du staff =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otaku-team.forums-actifs.com/
Oz Bezarius
Admin des LU et graphiste du caramel ;A;
avatar

Humeur : Huhu ~
Emploi/loisirs : Retrouver les souvenirs d'Alice

Pandora's Card
Associé:
Pouvoir/Côté:
En couple avec ::

MessageSujet: Re: Kilari Sutoko    Jeu 10 Mar - 18:19

Validé ! Enfin, j'attends l'avis de Gil/Toshiro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume-no-pandora.1fr1.net
Toshiro Histugaya
Co-Admin peu sociable
avatar

Humeur : Evitez de m'approcher.
Localisation : A Pandora.
Emploi/loisirs : Fait le tri dans les dossiers.

Pandora's Card
Associé: Hyorinmaru
Pouvoir/Côté: Celui de Pandora, je gèle quand je m'énerve.
En couple avec :: Personne.

MessageSujet: Re: Kilari Sutoko    Mer 16 Mar - 15:16

    Je me demande un truc.
    Vous dîtes que vous attendez mon avis pour me valider et que la miss puisse commencer à RPG ? Seulement, héhé, j'aipas validé et elle P déjà ... C'quoi ce bins ?! Je ne serais pas là ... ce serait pareil ! Jprends congé moi ! Pars en vacances ! u.u

    Et bien sûre, Kilari, tu es, invalidée ! Bien évidemment.
    Comment dois-je refusée si tu as déjà commencer à RP ? Je deviens sans coeur sinon.

    Dernière chose, dans ton test RP.
    Kilari Sutoko a écrit:
    -BOUH!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    -AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Je ne veux pas être méchant, mais je trouve que cela gâche toute ta fiche. Le nombre de points d'exclamation que tu as mi rend très gamain. Si tu souhaites que cela lut avec violence et peur, mais en gras, soit en plus gros, soit les deux.




« Elève-toi jusqu’au ciel gelé, Hyôrinmaru ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ichigoxnoxtoshiro.skyrock.com/
Oz Bezarius
Admin des LU et graphiste du caramel ;A;
avatar

Humeur : Huhu ~
Emploi/loisirs : Retrouver les souvenirs d'Alice

Pandora's Card
Associé:
Pouvoir/Côté:
En couple avec ::

MessageSujet: Re: Kilari Sutoko    Mer 16 Mar - 16:02

C'est moi qui est validé Kilari car elle attendais et tu ne venais pas :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume-no-pandora.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kilari Sutoko    

Revenir en haut Aller en bas
 
Kilari Sutoko
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» Premier entrainement (PV : Kilari)
» [Validée]Gingi yamada
» Mission:Un dernier numéro
» Présentations des nouveaux-elles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume No Pandora :: Yume no Pandora :: Petite Présentation des personnages :: Rédaction terminée-
Sauter vers: